À propos de la pose

En sanskrit, «camatka» = «étonné» ou «surpris». En mettant davantage l'accent sur ce mot, il se lit comme «un miracle». Camatkarasana en anglais se lit comme la posture de la chose sauvage. Cette pose est une pose d'équilibre à une main qui se concentre sur un backbend. Un étirement profond de la colonne vertébrale la prenant dans une courbe qui est juste le contraire de l'apparence du corps dans Adho Mukha Svanasana (Pose de chien orientée vers le bas).

Pourquoi étonné ou surpris?

Camatkarasana (Wild Thing Pose), crée une sensation comme «cet étirement se sent si bien, étonné de l'énergie qu'il donne !!». Un backbend qui étire le cœur, la poitrine, le haut de l'abdomen et le cou, qui crée un flux jaillissant de joie. On se sent enivré par la pratique de cette pose de yoga, d'où le nom de Wild Thing Pose. Afin de tirer le meilleur parti de cette posture en Camatkarasana (Wild Thing Pose), il faut travailler la force des épaules et des bras.

Wild Thing Pose aide à stimuler l'énergie dans le corps et peut donc être inclus dans les séquences de yoga en flux.

Anatomie

Wild Thing Pose profite aux muscles suivants et peut donc être inclus dans les séquences de yoga avec le ou les muscles correspondants:

  • Bras et épaules
  • Le haut du dos
  • Biceps et triceps
  • Noyau (Abs)
  • Ischio-jambiers
  • Poitrine
  • Cou
  • Psoas

Comment faire la pose

Vous trouverez ci-dessous les instructions étape par étape à suivre pour la pratique du Camatkarasana (Wild Thing Pose):

  • De Vasisthasana (Side Plank Pose) inspirez et prenez le pied gauche en arrière pendant que vous tordre les hanches et placez le pied droit fermement sur le terrain.
  • En pliant la jambe gauche, placez le pied gauche sur la plante du pied avec les talons soulevés du sol. En faisant cela, la poitrine et les hanches sont doucement tournées vers le haut à l'aide de la rotation des épaules gauches et de la torsion du côté gauche des hanches.
  • Expirez et prenez la main gauche s'étendant derrière et jetez doucement la tête en arrière. Le torse avec le cou est en flexion arrière alors que vous vous balancez sur la main droite, le pied droit et la plante du pied gauche.
  • Restez ici en gardant le corps léger avec le cou dans le dos et sans exercer de pression sur la main et le poignet droits. Respirez lentement et profondément pour rester en équilibre pendant environ 4 à 6 respirations.
  • Pour relâcher, tournez la tête en regardant droit, amenez le pied arrière devant et placez les mains sur le sol pour venir à Adho Mukha Svanasana (pose de chien orientée vers le bas).
  • Prenez quelques respirations pour étendre les hanches et le dos pendant environ 3-4 respirations.
  • De là, tournez vers le côté gauche en équilibre sur le bras gauche pour entrer dans Vasisthasana (Side Plank Pose). Suivez les mêmes étapes pour entrer dans Camatkarasana (Wild Thing Pose) en prenant le torse dans un backbend en équilibre sur la main gauche, le pied gauche et les boules du pied droit.
  • Relâchez et détendez-vous pour venir à Balasana (pose de l'enfant).

Avantages

  • C'est une excellente pose pour renforcer et tonifier les bras et les jambes.
  • Il teste également votre équilibre pour améliorer la concentration et la concentration
  • Il vous procure une sensation différente d'inversion et d'expansion en même temps
  • C'est excellent pour guérir la dépression

Attention à

Tous les backbends nécessitent une compréhension approfondie du mouvement du corps ainsi que de la respiration. Voici quelques précautions à prendre en compte avec la pratique du Camatkarasana (Wild Thing Pose).

  1. Blessure: Éloignez-vous de la pratique du Camatkarasana (Wild Thing Pose) si vous souffrez d'une blessure au poignet, à l'épaule, au cou, aux coudes et au dos. Même si la blessure est complètement guérie, assurez-vous que les conseils d'un professeur de yoga sont suivis pour la pratique de cette pose.
  2. Migraine: Évitez la pratique du Camatkarasana (Wild Thing Pose) si vous souffrez de migraine car la chute de la tête et du cou peut créer plus de pression vers le cerveau avec le jaillissement soudain du flux sanguin.
  3. Problèmes cardiaques: Non seulement ceux qui ont subi une intervention chirurgicale liée au cœur devraient éviter cette pratique, mais ceux qui ont eu des problèmes liés au cœur devraient éviter complètement le Camatkarasana (Wild Thing Pose).
  4. Syndrome du canal carpien: La pression exercée par le coude avec les poignets peut aggraver les nerfs liés au nerf médian, en le compressant. Il vaut donc mieux éviter la pratique.
  5. Pression artérielle: Évitez la pratique de cette pose de yoga si vous souffrez de tension artérielle, car le flux soudain de sang vers le cœur et la tête dans la direction opposée peut ne pas être sûr, conduisant le corps à perdre le contrôle de l'équilibre.
  6. Manque de contrôle ou d'équilibre du corps: Pour entrer dans Camatkarasana (Wild Thing Pose) est beaucoup plus facile que lors de la libération de la posture de yoga. Pour se libérer de la pose, la rotation brusque du corps nécessite de comprendre le poids corporel. L'utilisation de ces connaissances permet de contrôler le corps. Par conséquent, si cela manque, cela peut provoquer des blessures lors de la libération.

AUTRES LECTURES


Variations

  • Amenez le pied de votre jambe supérieure sur l'intérieur de la cuisse (en posture de l'arbre), gardez les hanches levées haut et poussez à travers la jambe inférieure pour la garder forte.
  • Pour entrer dans la variation complète de la pose, expirez et pliez le haut de la jambe. Accrochez votre gros orteil avec vos doigts, inspirez et redressez votre jambe vers le ciel.

Crédits

Modèle Céline Pannier - Une Ambassadeur de Beinks
Tapis de yoga b'EARTH  &  b'EARTH X par Beinks
Photographe Sophie Dupont
Contenu Tummee

 

commentaires (29)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.